Vous êtes ici :  Accueil /  Actualités
 

Actualité

Elecam: on évalue les opérations Electorales

17.02.2017 - 11:02

La première session ordinaire du Conseil Electoral pour 2017 s’est tenue hier à Yaoundé.

La première session ordinaire du Conseil Electoral de Elections Cameroon (Elecam) pour l’année 2017 s’est tenue hier à l’hôtel Mont Fébé à Yaoundé, sous la direction de son président, Dr. Samuel Fonkam Azu’u. Devant les membres du Conseil et du directeur général des Elections, Abdoulaye Babale, les participants à ces échanges ont pris le pouls de leurs activités afin de poser les bases de l’année 2017. L’attribution du Conseil Electoral étant de veiller au bon fonctionnement d'Elections Cameroon et aussi au respect de la loi électorale par tous les intervenants au processus.

Au menu de ces assises, le rapport d’activités de la direction générale des Elections, le financement des activités du Conseil Electoral, le compte rendu de la descente sur le terrain des membres du Conseil Electoral qui a eu lieu du 3 au 11 janvier dernier, entre autres. Pour le Dr. Samuel Fonkam Azu’u, cette première session ordinaire, sur les quatre annuelles, est une « routine », mais est importante dans la vie d’Elecam. « Les textes indiquent que la première session du Conseil se tient le premier mois du trimestre », a expliqué le président du Conseil électoral.

Au cours des assises d’hier, les membres du Conseil Electoral ont proposé des stratégies de déploiement des équipes à travers le triangle national. Surtout qu’Elecam a lancé, il y a quelques jours, une vaste opération de décentralisation de certains de ses services dans les représentations régionales. « L’une des activités-phares des membres du Conseil Electoral consiste en des descentes régulières sur le terrain », a indiqué le Dr. Samuel Fonkam Azu’u.

S’agissant de la fin des mandats des membres du Conseil, le président du Conseil Electoral a expliqué que les textes sont clairs : « Ceux des membres du Conseil Electoral dont le mandat ne serait pas renouvelé par le président de la République, restent en fonction jusqu’à la prestation de serment de ceux qui les remplacent », a-t-il conclu.

 

source: Cameroon Tribune