Me. Justin EBANGA EWODO

Me. Ebanga Ewodo Justin

Vice Président du Conseil Electoral

Né le 28 août 1954 à Ntsan-Obala, Ebanga Ewodo Justin est originaire de la Région du Centre, République du Cameroun.

Après des études universitaire, il obtient un Diplôme d'Etudes Universitaires Générales en 1978 et une Licence en Droit privé en 1980 de l'Université de Yaoundé. Des études qui font de lui un avocat de profession.

Sur le plan professionnel, avant sa nomination en Décembre 2008 aux postes de Vice-président du Conseil Electoral et Vice-président de d’Elections Cameroon, Me Ebanga Ewodo Justin a d’abord occupé des hautes fonctions dans l’Ordre des Avocats, au Barreau du Cameroun, où il s’est inscrit au tableau le 9 février 1984.

En 1989, il a été élu membre du Conseil de l’Ordre des Avocats au Barreau du Cameroun. Depuis cette date, il a occupé successivement les fonctions ci-après :

  • Secrétaire Adjoint de l’Ordre des Avocats ;
  • Secrétaire de l’Ordre des Avocats ;
  • Porte-parole du Conseil de l’Ordre des Avocats ;
  • Co-président de la Commission Nationale de Formation des Avocats ;
  • Coordonnateur du Centre de Formation Professionnelle des Avocats dans les Provinces du Centre, Sud et Est ;
  • Représentant du Bâtonnier de l’Ordre des Avocats au Bureau du Cameroun dans les Provinces du Centre, Sud, Est ;
  • Bâtonnier élu de l’Ordre des Avocats au Barreau du Cameroun, le 14 janvier 2002.

Du 26 mai 2004 au 30 décembre 2008, Me Ebanga Ewodo Justin a occupé la fonction de membre de l’Observatoire National des Elections pour la province du Centre, suite à des décrets du Président de la République du Cameroun le nommant audit poste.

 Ancien Président de l’Ordre des Avocats du Cameroun, Me Ebanga Ewodo Justin est :

  • Membre de l’Union Internationale des Avocats (UIA) ;
  • Membre de l’Union Panafricaine des Avocats ;
  • Président de la Commission Finance et Accréditation de l’Union Panafricaine des Avocats (UPA) ;
  • Membre de la Commission Nationale de la Concurrence. 

Le 29 mai 2009, il a prêté le serment suivant devant le Conseil  Constitutionnel : « je jure de bien et fidèlement remplir mes fonctions, de les exercer en toute impartialité dans le respect de la Constitution et des lois en vigueur, de garder le secret des délibérations et des votes, de ne prendre aucune position publique, de ne donner aucune consultation sur les questions relevant de la compétence d’Elections Cameroon. »